A bord d’une nouvelle galère

Lectrice, lecteur, vous entrez ici dans un chantier en plein construction. Le plâtre n’est pas sec, les peintures ne sont pas terminées, les finitions sont pour demain matin, ou la semaine prochaine.

Il n’empêche, c’est parti. Cet espace est celui du mouvement des coquelicots (ici, site magnifique), créé en septembre 2018 pour réclamer l’interdiction de tous les pesticides de synthèse. Construction improbable, reposant avant tout sur l’enthousiasme de ses créateurs, ce mouvement a traversé la France de part en part, suscitant la création de centaines de groupes locaux, et autant de rassemblements mensuels le premier vendredi de chaque mois. Un million de Français a rejoint cet appel en cette fin d’année 2019, et ce n’est pas fini.

Si nous lançons ce blog, c’est parce que nous ressentons la nécessité d’un outil souple et réactif, permettant à ceux qui ont embarqué de vibrer avec nous chaque matin. Son rédacteur principal sera Fabrice Nicolino, président de l’association Nous voulons des coquelicots, mais restera ouvert, à chaque instant, à toute personne ayant à dire sur le sujet. Les papiers seront signés.

Une dernière chose : si vous trouvez de l’intérêt à nous lire, faites-le savoir autour de vous. Ce rendez-vous n’aura de sens que s’il est partagé par des milliers de lecteurs. Nous devons gagner, car nous ne pouvons pas perdre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *